Féminicides : un « Grenelle » en France et de grandes attentes

未能成功加载,请稍后再试
0/0

9月1日,数百名抗议者聚集在铁塔前面的特罗卡迪罗广场声讨家庭里的“女性杀手”,呼吁政府实行更有效的法规阻止家暴。抗议者们每人举着一个号码牌,从1到100,代表着2019年至今为止每一位被丈夫或者前伴侣杀害的女性,气氛庄严肃穆。

法国政府召开了格勒纳勒会议,针对家庭暴力商量解决办法,具体措施将在11月25日公布。

Elles s'appelaient Isabelle, Jackie ou Michèle

En France, 101 femmes sont mortes depuis le début de l'année sous les coups de leur conjoint, concubin ou ex-compagnon.

La dernière, tuée lundi, avait 92 ans.

Pour répondre à ce fléau et à la pression de la rue,

le gouvernement a lancé un « Grenelle des violences conjugales »,

une concertation de près de trois mois.

Et sans attendre, il a rendues publiques des mesures dites « d'urgence » :

la création de 1000 nouvelles places d'hébergement pour les victimes à partir de l'an prochain,

plus de facilités pour porter plainte à l'hôpital

et l'expérimentation de juridictions spécifiques pour traiter les affaires rapidement.

下载全新《每日法语听力》客户端,查看完整内容